aiguillesAprès des études d'histoire à l'université de Paris I, ancien professeur , passionné par l'horlogerie depuis mon enfance ayant eu des voisins horlogers qui m'ont donné le virus (Horlogerie Fronteau à Paris 6e), il y a une vingtaine d'années j'ai suivi des cours qui étaient organisés par la Ville de Paris au Lycée professionnel d'horlogerie Lycée Clément Ader à Paris 10e. Ce lycée a été transféré au Lycée Diderot dans le 19e. Ces cours pour adultes n'existent malheureusement plus de nos jours. Ceux qui veulent apprendre les techniques horlogères peuvent se rendre le jeudi après-midi à Lorris (45) ou prendre contact avec un horloger qui accepterait de dispenser quelques rudiments de base mais sachez qu'un horloger, maître du temps, n'est pas maître du sien !

Ces cours qui étaient réservés aux adultes avaient pour objectif de préparer notamment au Certificat d'Aptitude Professionnel (C.A.P.) d'horlogerie en deux ans en vue d'une éventuelle reconversion professionnelle ou pour le plaisir de connaître ce merveilleux métier qu'est l'horlogerie.

Ce site a pour but de faire partager ma passion pour cette noble profession, qui malheureusement est de plus en plus en déclin, à d'autres passionnés amateurs mais aussi aux professionnels. Aujourd'hui le nombre d'horlogers diminue chaque année par les départs à la retraite, il n'est pas rare de voir un seul horloger par département voire plus du tout.

Depuis plus de vingt ans, j'ai rencontré beaucoup de monde à qui je dis Merci, qui sont tous devenus mes amis :
Claude Receveur, Caroline Dagneau, Béatrice Houdayer, anciens élèves de Clément Ader, sans oublier Jean-Marc Epiteaux et Patrick Debray, tous deux aujourd'hui décédés.
Merci à Gilles Ribierre, qui m'a redonné le goût de l'horlogerie après une interruption de dix ans suite à une grave maladie.
Je ne peux oublier mes professeurs : Michel Lejean et Michel Maudry, partis eux aussi au royaume des horlogers.
Mes amis horlogers sont nombreux : Jean-Claude Sulka, maître horloger à Saint-Amand-Montrond (Cher), Denis Corpechot, expert horloger qui était installé à Paris 8e, Jean-François Lefèvre, maître horloger à Argentan (Orne), Jean-François Moinet, maître horloger à Chaniers (Charente-Maritime).
Merci aussi à Maurice Vial, ancien diplomé de l'école de la Martinière à Lyon promotion 1949-1953, auteur de plusieurs ouvrages de grande qualité sur la sauvegarde des savoir-faire horlogers. Si vous voulez connaître comment réparer un vieux garde temps, il faut commencer par acheter ses ouvrages.

Je suis membre adhérent de l'Association Française des Amateurs d'Horlogerie Ancienne (AFAHA).


POUR ME CONTACTER : cbj1995+orange.fr
==> A LIRE AVANT DE M'ECRIRE
Pour éviter de recevoir des spams et autres mails indésirables, j'ai remplacé dans l'adresse ci-dessus le "@" par un "+"... Faites le changement inverse à la main pour que l'adresse soit correcte. Merci.
Pour vos demandes de renseignements il est nécessaire de joindre au moins une photographie de l'objet et aussi une photographie du mouvement. Je suis plutôt spécialisé dans la pendulerie.
Il est possible que je ne réponde pas immédiatement, alors prenez patience ... mais je réponds en général à tout le monde.

Ce site a 20 ans
retour